Go to Top

Reconnaître la difficulté à lire et à écrire

Fiche 6

Comment reconnaître une personne qui a de la difficulté à lire et à écrire?

Caractéristiques

Certaines personnes compensent leur difficulté à lire et à écrire par un sens de l’observation, une mémoire et une débrouillardise souvent remarquables. Ces personnes se retrouvent dans tous les groupes d’âge et tous les milieux sociaux. Voici des indices qui permettent de penser qu’une personne a de la difficulté à lire et à écrire :

Indices révélateurs

  • Elle dit qu’elle a oublié ou perdu ses lunettes, qu’elle a mal aux yeux, donc qu’elle ne peut pas lire.
  • Elle dit qu’elle ne peut pas écrire parce qu’elle a mal au bras, à la main.
  • Elle range un feuillet d’information dans son sac ou dans sa poche, sans prendre le temps d’y jeter un coup d’œil, en disant qu’elle le lira plus tard.
  • Elle ne prend jamais en note ses rendez-vous.
  • Elle mémorise des listes de tâches à accomplir au lieu de les écrire.
  • Elle a toujours de bonnes raisons pour éviter des tâches qui demandent de lire et d’écrire.
  • Elle prend des notes pratiques à l’aide de dessins simples (elle trace, par exemple, le symbole du dollar ($) pour ne pas oublier d’apporter de l’argent).
  • Elle se fie uniquement à sa mémoire pour prendre un message.
  • Elle a de la réticence à remplir des formulaires; elle veut les lire et les remplir chez elle.
  • Elle demande de l’aide pour remplir un document en disant qu’elle n’a pas compris la question.
  • Elle dit que c’est le conjoint ou la conjointe qui s’occupe de cela.
  • Elle ne se propose jamais pour accomplir une tâche qui demande de lire ou d’écrire.
  • Elle semble ne pas collaborer avec un professionnel, car elle ne tient pas compte des notes que celui-ci écrit, par exemple les notes inscrites sur la feuille de route de son enfant.
  • Elle oublie ou ne prend pas la documentation qu’on lui a donnée.
  • Elle demande des explications, alors que tout est écrit sur le document qu’elle a en main.

Attention

Il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions : ces comportements sont des indices et non des preuves. Une personne peut, à l’occasion, avoir l’un ou l’autre de ces comportements sans avoir de la difficulté à lire et à écrire. Cependant, l’observation de plusieurs de ces comportements de façon répétée chez une même personne permet de croire que cette personne a probablement des problèmes de lecture et d’écriture.[1]

 

____________________
[1] Centraide Montréal, Intervenir en para-alphabétisation, Montréal, 1990.